Nationale 1 féminineHandball : la jeunesse yussoise surclasse Altkirch

Nationale 1 féminineHandball : la jeunesse yussoise surclasse Altkirch

Alice Tomé (3/4 au tir) et les Yussoises ont réalisé une véritable démonstration ! Photo RL /Pierre HECKLER

Article Républicain du 01 avril 2019

YUTZ 31
ALTKIRCH 17

Mi-temps : 17-7. 120 spectateurs. Arbitres : MM. Belmahi et Ridaire.
YUTZ. Gardiennes  : Zarraï (13 arrêts en 59’, dont 1 pen.) puis Talbi (1 pen. en 1’). Marqueuses  : Garaudel 0/3, Gavazzi 4/10, Grenu 6/8, L. Leick 3/6 (0/1 pen.), Pelé (cap.) 1/4, Tomé 3/4, Arcade 2/3, Borhoven 1/3, Entringer 6/6 (sur pen.), Kassouh 5/7, Thouvenot.
ALTKIRCH. Gardienne  : Selvaggio (17 arrêts). Marqueuses  : Ana Gherman 2/6 (2/2 pen.), Busuioceanu 4/13 (1/3 pen.), Ferlay-Bacout 1/4, Herbrecht (cap.) 4/5 (2/3 pen.), Lazar 1/1, Simon 1/3, puis Claerr 1/5, Franz 1/1, Mauler 1/3, Radovic 0/3, Welte 1/2.

Yutz n’en est pas à son premier coup d’éclat de la saison. « On a quand même battu Besançon, Palente, des équipes de haut de tableau », énumère Francis Manneau. Mais au-delà du résultat de samedi (31-17), c’est le mode opératoire qui impressionne. Il sera assurément une balise dans l’histoire de la nouvelle génération bleue.

Au tableau d’affichage, dans leur gestuelle, les Yussoises ont atteint des sommets. Limiter Altkirch, sa championne du monde 2003 (Sophie Herbrecht), sa Roumaine flingueuse (Amelia Busuioceanu), à trois buts en 24 minutes (14-3), il fallait le faire. « Les filles ont parfaitement respecté les consignes. Elles ont été agressives dans le bon sens du terme, il y a eu de l’entraide », complimente l’entraîneur. « C’est notre meilleure défense de la saison », résume son ailière gauche, Laura Leick.

Herbrecht renvoyée en tribune

Maladroites (37 % au tir, 19 pertes de balle), indisciplinées (neuf exclusions, deux cartons rouges), les Haut-Rhinoises ont été ridiculisées par une jeunesse yussoise pétillante. Des gamines de 16, 17 ans ont posé plus de panneaux ‘‘stop’’ que n’importe quel agent des routes. « Chaque joueuse a apporté quelque chose », souligne Manneau. « Arielle Grenu s’est baladée en contre-attaque, Nolwen Borhoven monte en puissance, Charlotte Gavazzi a été monstrueuse en défense. » En prime, l’arrière gauche a envoyé Herbrecht, de 20 ans son aînée, en tribune (29e ). Le symbole de la débâcle alsacienne.

« On est tombées sur des filles qui en voulaient plus que nous. Il y aura une grande discussion cette semaine, parce qu’on n’a pas le droit d’avoir un manque de fierté comme ça », cingle le coach alsacien, Robert Pallaro. L’ambiance sera infiniment plus sereine à Yutz…

L. H.

Powered by themekiller.com