Camille Fernandes

Je m’appelle Camille Fernandes,

je suis née le 24 septembre 1991 à Thionville.

J’ai un Master en droit et je travaille actuellement au département juridique d’Amazon.

Parcours handballistique

Théoriquement j’ai commencé le hand dans le ventre de ma mère, qui a joué à Yutz et Metz. J’ai été trimballée dans les gymnases dès mon plus jeune âge.
Officiellement j’ai eu ma première licence à l’âge de 5 ou 6 ans, en commençant le baby hand avec Stéphanie Boutiali à Thionville.
J’ai joué pour Thionville jusqu’à mes 10 ans environ, quand j’ai dû partir pour un club féminin. Je me suis naturellement dirigée vers Yutz et je suis restée fidèle à ce club depuis.
J’ai eu la chance de prendre part à l’aventure Équipe de Moselle, finissant à une 4è place nationale, ainsi que d’être capitaine de l’équipe de Lorraine.

Ayant systématiquement été surclassée par le passé, j’étais toujours une des plus jeunes de mon équipe et j’ai énormément appris auprès des « anciennes ». Aujourd’hui c’est moi l’ancienne et j’espère pouvoir guider et aider les « jeunes » comme on a pu le faire avec moi par le passé. Je m’en rends compte lorsque je commence à les appeler « les jeunes » ou que je leur parle de joueurs/joueuses qui ont marqué ma jeunesse (Zita Galic, Isabelle Wendling, Nodjalem Myaro, les frères Gilles,…) et qu’elles me regardent avec des points d’interrogation dans les yeux ! Ça pique !

Mes meilleurs souvenirs

C’est très difficile, il y en a énormément en plus de 20 ans de handball !

En tant que joueuse je dirai mon année en équipe de Moselle et tous nos stages, pendant lesquels on travaillait énormément tout en s’amusant. Mais aussi le mariage de Aude.

En dehors des terrains, ce sont les actions effectuées avec la Commission Nationale des Jeunes Dirigeants ainsi que le bénévolat. J’étais bénévole sur le TQO, le Final 4 et le Mondial 2017 : je faisais partie de la Team Media et je m’occupais des journalistes ainsi que des conférences de presse d’après match.

 

Mes pires souvenirs

La petite finale perdue avec l’équipe de Moselle, qui nous fait terminer à la 4è place.
Plus récemment, notre saison actuelle, catastrophique, où nous devons nous battre pour survivre en pré-nationale avec un effectif non adapté et sans coach (merci à Michel et Francis pour les entraînement, ainsi qu’à Caro pour les récents coachings) et où chaque weekend est une nouvelle déception. Mais de belles choses se passent dans l’adversité : certaines filles se sont révélées et sont déterminées à ne rien lâcher.

 

Ce que j’aime en dehors du hand/mes passions

Ma passion première : les voyages, j’adore découvrir de nouvelles villes, de nouveaux pays, de nouvelles cultures. J’apprécie énormément la lecture et je suis une fan inconditionnelle de sport, notamment le foot, le rugby et la Formule 1.

Mon plat préféré

C’est impossible de choisir, j’aime trop manger !

Powered by themekiller.com