L’essentiel du week-end

L’essentiel du week-end

Article Républicain Lorrain du 12 janvier 2019

RETOURS. Yutz commencera son année presque au complet. Hormis Jena Kassouh (fracture du scaphoïde), Francis Manneau disposera de tout son groupe à Kingersheim, dimanche. Marie Garaudel (mollet) et Nolwen Borhoven (genou), absentes avant la trêve, ont retrouvé le collectif dès le week-end dernier, en amical contre Hettange (PN). Avec deux rotations de plus, le huitième de Nationale 1 féminine espère confirmer sa perf du 24 novembre (victoire contre Besançon, troisième) et accrocher son premier succès à l’extérieur.

 

ATTENDU. Pour encore croire à la montée, Palente doit battre Metz (Nationale 1 féminine) pour qui ce ne sera pas une reprise en douceur… Emma Jacques est toujours blessée, Nocandy ne sera pas remise pour le match de dimanche et il y a des incertitudes sur les joueuses qui pourraient évoluer en pro, comme Gautschi. « On a repris la semaine dernière après deux semaines de coupure. Ça a fait du bien dans les têtes et les corps », détaille l’entraîneur messin, Yacine Messaoudi.

« Palente, c’est une reprise en force face à une équipe qui a annoncé très tôt dans la saison sa volonté d’atteindre la Division 2. Il y a des joueuses de grande qualité qui ont évolué à l’échelon supérieur, voire en pro. On est attendu sur leur tableau de chasse. »

PAS LE CHOIX. En queue de peloton dans la course au maintien, Montigny n’a « plus vraiment de marge d’erreur », selon son arrière droit Maud Stimpoulkowski. Afin de se replacer, de valider le labeur consenti pendant la trêve (deux test-matches, une seule semaine de relâche), la lanterne rouge de Nationale 1 devra battre ce samedi (gymnase Bernanos, 21 h) les doublures dijonnaises (9es ), dont Sarah Vukovac, gardienne de Mont-Saint-Martin et formée à Yutz.

AMOINDRI. Kœnigsmacker est toujours à la recherche de sa première victoire. Samedi, l’absence de Joy Wirtz, meilleure marqueuse de la formation mosellane, (blessée), conjuguée à celle de Stéphanie Nauleau (genou), va lourdement pénaliser le club mosellan. Reims possède un bilan équilibré (quatre victoires pour quatre défaites). Le club rémois s’est mis en évidence face aux formations lorraines en disposant de Bar-le-Duc et du Bassin Mussipontain. Kœnigsmacker est prévenu.

Powered by themekiller.com