Yutz est passé au désaveu

Handball : Yutz est passé au désaveu
Article Républicain Lorrain du 12 Avril 2018

Photo RL Photo HD
Francis Manneau dirigeait les -18 ans de Yutz cette saison. Depuis quinze jours, le président-entraîneur gère en plus le collectif de D2.

Cette saison, Yutz est une équipe de coups. Il y a ceux qu’elle endure, en surnombre. Les 16 points de pénalité infligés par la Fédération française courant septembre, l’empilement des défaites (15 en 17 matches) qui ont avancé la relégation en Nationale 1, actée dès la mi-championnat.

Il y a aussi ceux qu’elle réalise, à la surprise générale. Fin janvier, ces Louves imprévisibles ont terrassé Mérignac, l’actuel leader (33-31). Leur seule victoire à ce jour. Le 31 mars, elles ont failli récidiver à Saint-Amand-les-Eaux, candidat à l’élite (30-30). Ce soir-là, aucun entraîneur sur le banc. Une capitaine, Sabrina Abdellahi, obligée de sortir du terrain pour aller poser les temps morts. Cinq jours plus tôt, Christophe Fratini avait été éconduit. Le technicien, qui préfère garder le silence, a tenu huit mois. Exit aussi son assistant, Frédéric Massias, retourné s’occuper exclusivement des Montigniennes (N2).

« Le courant ne passait plus entre les joueuses et le staff, reconnaît Francis Manneau, le président yussois. Il y a eu une certaine incompréhension. Le groupe a une grosse demande de travail, a besoin d’évoluer dans un cadre précis. »

Qu’ils émanent des jeunes ou des expérimentées, les griefs sont allés croissants. Ils se recoupent. « Les entraînements n’étaient pas adaptés à la D2 », « on ne travaillait pas la défense », « on ne progressait pas »… « On avait toutes le même ressenti. On ne pouvait pas continuer comme ça », chargent-elles encore. D’où la réunion provoquée il y a deux semaines. D’où la révocation, à l’unanimité.

« Si on veut repartir sur de nouvelles bases, il faut prendre des décisions. Il valait mieux que ça arrive maintenant », concède Francis Manneau. L’épisode ravive le souvenir sa propre éviction du banc au printemps 2007, lorsque Yutz vivait ses derniers moments en D1.

Depuis la mutinerie, le patron coache de nouveau la lanterne rouge de D2. Tout en continuant à couver les -18 ans, en course pour les 8es de finale nationaux. « Je fais l’intérim jusqu’à la fin de saison. L’année prochaine, j’assurerai la gestion de l’équipe première à 100 %, le temps de trouver un entraîneur. Je superviserai la réserve et les -18 ans avec des techniciens qui partagent la même vision. » Le futur effectif, dans tout ça ? « Trop tôt pour en parler… »

L. H.

Source.Article Républicain Lorrain du 12 Avril 2018

Powered by themekiller.com