Yutz n’a joué que quarante-cinq minutes…

Après leur victoire face à Mérignac, les Yussoises se dirigeaient tout droit vers un deuxième succès d’affilée, ce samedi à Rennes. Puis, elles se sont complètement écroulées dans le dernier quart d’heure (24-22)…

Emmené par Sabrina Abdellahi, Yutz avait fait le plus dur… Avant de s’effondrer dans les quinze dernières minutes

 

RENNES 24 YUTZ 22

Mi-temps : 11-11. Arbitres : Mmes Hery et Cochard.

RENNES. Gardienne  : Lachat (14 arrêts dont 1 pen, 1 but). Marqueuses  : Fercoq (0/1), Franssen (1/1), Bergot (3/3), Soulard (1/3), Allamelou (3/6), Abba (2/2), De Sousa (6/11), Boisorieux (5/14), Betzer (2/6).

YUTZ. Gardienne  : Zarrai (12 arrêts). Marqueuses  : Dabo (4/6), Entringer (3/5), Kassouh (1/1), Pora, Grenu, Abdellahi (6/11), Sias (1/3), Garaudel (0/2), Tome, Pele (0/2), Hadi (7/15).

Peut-être plus encore que n’importe quel autre sport, le handball réserve parfois des scénarios fous et d’invraisemblables renversements de situations… Samedi soir, la balance a penché du mauvais côté pour Yutz. Alors que les Lorraines pensaient avoir le match en main (15-19, 45e ), tout s’est effondré en quelques minutes. La faute à un 9-2 concédé au pire moment de la rencontre (24-21, 59e ).

Dans ce mini-championnat qu’est le bas de classement, ce match était crucial pour Rennes, premier non-rélégable. Un peu moins pour Yutz, déjà assuré de jouer en Nationale 1 en septembre prochain mais relancé par sa première victoire de la saison face au dauphin Mérignac lors de la journée précédente. Si l’intensité était bien présente et les débats logiquement équilibrés, les échecs aux tirs et les mains tremblantes témoignaient de l’enjeu (5-5, 17e ). Dans un premier temps, Zarrai, dans les buts mosellans, permettaient à sa formation de ne pas décrocher (10-8, 26e ). Puis Abdellahi prenait le relais, toujours aussi efficace au tir (5 buts en première période). Les Rennaises, trop maladroites, ne profitaient pas de ce premier petit break et laissaient les joueuses de Christophe Fratini recoller juste avant la pause (10-11, 29e  ; 11-11, 30e ).

Mieux encore, au retour du vestiaire, c’est Yutz qui allait maîtriser les débats. Plus opportunistes, les Mosellanes ont pris les devants (11-13, 33e  ; 13-16, 41e ) au détriment de Bretonnes dépassées et incapables de renverser la situation…

Et puis, tout est allé très vite. En quelques possessions, Rennes remettait la pression sur son adversaire. Yutz paniquait, se précipitait en attaque et perdait nombre de ballons cruciaux. Hadi et Abdellahi n’avaient plus la même efficacité offensive et c’est finalement les Bretonnes qui pointaient en tête au moment de conclure la rencontre (24-21, 59e ). Pour un résultat final qui laissera sans doute des regrets aux Yussoises…

Source : R.L du 19 Janvier 2018

Powered by themekiller.com