Yutz si proche de l’exploit

YUTZ 28 NOISY/GAGNY 29

Mi-temps : 15-20. Arbitres : MM. Dare et Fanack.

YUTZ. Abdellahi (7), Dabo (2), Entringer (7), Grenu, Hadi, Kassouh, Lecorney, Pelé (3), Pora (2), Sias (5), Tomé (1), Van De Voorde (1). Gardiennes  : Dalleau (7 arrêts), Zarrai (5 arrêts).

NOISY-LE-GRAND/GAGNY. Adelin (6), Ba (4), Bellakhdar (4), Chalmandrier (2), Chappe (1), Constantin (1), Dos Reis (7), Frau, Inglis (1), Iziquel, Mosabau (3). Gardiennes : Gilson (4 arrêts), Kantor (11 arrêts), Ouahmani (1 arrêt).

Qui aurait pu croire que Yutz aurait l’occasion, à 30 secondes du terme, d’accrocher la dernière formation invaincue de Division 2 féminine ? Au regard des neuf défaites précédentes des Mosellanes et du parcours sans-faute du dauphin du championnat, ce scénario semblait relever de l’utopie.

Et pourtant, sous l’impulsion de leur capitaine, Sabrina Abdellahi (7 buts), les Yussoises auront donné bien des frissons aux Franciliennes. Pour en arriver là, Yutz a d’abord dû se relever d’une entame très compliquée (3-9, 11e ). Gagny avait pris le match par le bon bout et trouvait facilement les décalages dans la défense lorraine, emmené par Dos Reis, impeccable à la mène comme aux tirs (7 réalisations). Avec 20 buts encaissés malgré les 7 arrêts de Dalleau, Yutz rentrait au vestiaire avec 5 longueurs de retard et bien peu d’espoir (15-20).

L’entame de seconde période lançait le vent de la révolte. Portées par une défense bien plus agressive et des contre-attaques parfaitement menées, les joueuses de Christophe Fratini infligeaient un 6-0 à leurs adversaires, muettes pendant 10 minutes, pour renverser le cours du match (21-20, 40e ).

Sous l’impulsion d’Entringer, en feu dans cette seconde partie de rencontre (7 buts), et de Sias, redoutable sur son aile (5 buts), l’exploit semblait se rapprocher. D’autant que les shooteuses adverses butaient sur Zarrai (5 arrêts) quand elles ne touchaient pas les montants (6 fois).

Les deux équipes ne se lâchaient plus mais Yutz manquait d’efficacité dans le money-time. Adelin donnait l’avantage à Gagny (28-29, 59e ). Entringer exclue deux minutes, les Yussoises tentaient le tout pour le tout en sortant leur gardienne et s’en remettaient à Abdellahi pour le dernier tir. Hélas, Kantor sortait un dernier arrêt et entérinait la victoire francilienne. Cruel pour Yutz, ce match-là prouve au moins une chose : les Louves mordent encore !

Source : R.L du 15 Janvier 2018

Powered by themekiller.com