Yutz à cœur perdu

Malgré toute leur générosité et leur persévérance, les Yussoises courent toujours après leur première victoire en D2 cette saison… Sabrina Abdellahi et ses coéquipières ont cédé devant Sambre Avesnois samedi (30-37).

Meilleure buteuse du championnat avant la rencontre, la capitaine yussoise Sabrina Abdellahi a été devancée par son adversaire du soir, Adeline Bournez.

YUTZ 30 S. AVESNOIS 37

Mi-temps : 15-18. 150 spectateurs. Arbitres : J. et M. Chamand.

YUTZ. Abdellahi (cap.) (9/10), Dabo (2/5), Entringer (2/4 dont 1/1 penalty), Pelé (1/7), Sias (1/4), C. Vandevoorde (1/3), puis Grenu (3/3), Kassouh (5/8 dont 4/5 penaltys), Lecorney (1/2), Magar, Pora (2/5), Roussel (3/5), Tomé. Gardienne  : Zarraï (13 arrêts, dont 1 penalty). Exclusions  : Entringer (37e ), Dabo (53e ), Kassouh (59e ). Entraîneur  : C. Fratini.

SAMBRE AVESNOIS. Bournez (cap.) (11/15 dont 2/3 penaltys), Delvallée (0/1), Desmaris (3/4), Djouhan (2/4), Kucharska (9/13), Lovric (6/9 dont 0/1 penalty), puis Doucet (0/1), Lukasiewicz (1/2), Nadaud (5/6). Gardienne  : Zuzic (15 arrêts, dont 1 penalty). Exclusions  : Bournez (22e ), Kucharska (34e et 56e ). Entraîneur  : I. Markovski.

Il y avait un match au sommet samedi à Saint-Exupéry. Face à face, les deux meilleures gâchettes de D2. À droite de la table de marque, la Yussoise Sabrina Abdellahi, 43 buts lors des six premières journées. À gauche, Adeline Bournez, de Sambre Avesnois, d’une unité sa dauphine. En ajoutant onze réalisations à son compteur, dont sept en première période, l’arrière nordiste est passée devant la pivot mosellane. Abdellahi (9/10) a défendu son statut par tous les moyens, jusqu’à rentrer une roucoulette par mi-temps.

Le duel des capitaines s’est donc achevé comme celui de leurs équipes. Les visiteuses, sans victoire depuis trois journées, ont évacué leurs doutes. La spirale de la défaite, en revanche, s’éternise chez la lanterne rouge yussoise. Sa désaccoutumance prendra plus de temps qu’un match amical, face à une faible sélection du Luxembourg (39-16, il y a huit jours). Les Louves ont tenu moins longtemps que contre Saint-Amand ou La Rochelle. Leur mise en action a pourtant été prometteuse (5-3, 7e puis 7-5, 11e ).

La générosité, la persévérance demeurent consubstantiels à la bleusaille de Christophe Fratini. Parfois, elles sont récompensées. Dans le jeu au pivot, dans le baroud d’Arielle Grenu en fin de partie. Parfois, les bonnes intentions reviennent façon boomerang. Ainsi, ce samedi, les trois premières pertes de balle ont généré trois buts du SAHB en contre. Plus dommageable, une supériorité numérique yussoise a amorcé un 5-0 aulnéen (18-19, 34e puis 18-24, 40e ). Quand Ivana Lovric, demi-centre de Metz en 2008-2009, donne le tournis à Pora, Pauline Roussel, néophyte en D2, trouve la transversale…

Source : R.L du 6 Novembre 2017

Powered by themekiller.com