Léa Adams a « touché le jackpot »

A 16 ans, Léa Adams quitte la N2 de Sainte-Maure Troyes pour Yutz et la Division 2.

L’occasion était trop belle pour Léa Adams. Contactée cet été par le club de Yutz (D2), la jeune ailière de 16 ans « n’a pas hésité cinq minutes. » Installée dans le projet de jeu de Christophe Fratini, Léa a dé- jà joué 52 minutes sur les deux premières rencontres de la saison (à Mérignac et contre Rennes) et marqué trois buts. Un début de saison inattendu pour la jeune fille formée à Sainte-Maure Troyes.

« PROGRESSER LE PLUS POSSIBLE » En proie à des difficultés financières, Yutz a fait le pari de la jeunesse pour obtenir son maintien en D2. Un nouvel axe de travail permettant à Léa d’intégrer le club. « Christophe (Fratini) connaît bien Fred (Scheubel, ancien entraîneur de Léa en -18 ans à Sainte-Maure Troyes). Il me voulait alors Fred a fait le lien entre nous. Mais je ne pensais jamais jouer avec l’équipe une… J’ai vraiment le sentiment d’avoir touché le jackpot. »

Positionnée sur son aile gauche, mise en confiance, utilisée sur le début de saison, Léa vit un rêve éveillé à seulement 16 ans. « Je ne peux qu’être contente. Évoluer avec des joueuses de cette envergure ne peut que permettre de progresser le plus possible. Le niveau est tellement différent de ce que j’ai pu connaître. Tout va plus vite. Physiquement, 30 minutes de D2 valent une heure en N2. Le duel tireur-gardien est aussi plus compliqué, il y a beaucoup moins d’espace pour placer son ballon. Sans compter les entraînements, cinq fois par semaine. Le repos du dimanche est encore plus appréciable. »

Une nouvelle vie dans laquelle Léa Adams se plaît. « J’ai mon petit appartement, je me fais mes petits plats, je suis indépendante. » Quittant le pôle de Metz, l’Auboise a intégré la section sportive du lycée de Thionville. Avec là aussi des objectifs : « Gagner le Championnat de France UNSS pour participer aux Championnats d’Europe UNSS. »

Des rêves plein la tête, et des étoiles dans les yeux, Léa Adams a une faim de « Louve ».

Source : L’EST ECLAIR du 19/09/2017

Powered by themekiller.com