Débuts difficiles pour Yutz à Mérignac

Les Yussoises n’ont pas rivalisé bien longtemps à Mérignac samedi, largement battues 40-28.

Sabrina Abdellahi

MÉRIGNAC 40 YUTZ 28

Salle Pierre-de-Coubertin à Mérignac. 350 spectateurs. Arbitres : MM. Olivier et Nicolas Clermont. Mi-temps : 20-12.

MÉRIGNAC. Gardiennes de but : Balzinc (7 arrêts), Nganmogne (6 arrêts). Joueuses de champ : Bruneau (5/7), Castet (2/2), Correa (1/3), Degoue (4/7 dont 1 pen.), Derrien (4/4), Grollier (2/5), Hervé (1/3), Keita (5/8), Nicolas (7/8), Olivar (4/8), Serna (5/6).

YUTZ. Gardiennes de but : Zarraï (10 arrêts), Contadin (1 arrêt). Joueuses de champ : Abdellahi (5/8), Adams (2/4), Dabo (2/4), Entringer (6/8 dont 4 pen.), Grenu (2/5), Kassouh (2/3), Pele (1/3), Pora (5/10), Sias (3/3).

Pour leurs débuts en championnat, les Yussoises ont souffert samedi soir dans la banlieue bordelaise. Il n’y a jamais eu de suspense sur l’issue de la rencontre : Mérignac a dominé la partie du début à la fin.

Emmenées par leur capitaine Keita, les Landaises bousculaient vite les Lorraines et menaient 3-0 (3e ). Manon Entringer ouvrait le compteur des siennes sur un jet de 7 mètres, mais les vagues mérignacaises continuaient à déferler sur la défense lorraine (5-1). Jamais les joueuses de Christophe Fratini n’allaient être capables de redresser la tête après cette mauvaise entame.

Une classe d’écart

Mérignac gérait son avance grâce à Bruneau (7-3, 8e ). Les partenaires de Sabrina Abdellahi entretenaient l’espoir (8-5, 12e ) mais un nouveau coup d’accélérateur de leurs hôtes les repoussait à 11-5 deux minutes plus tard. Une situation qui contraignait Fratini à demander un temps mort.

Cela ne changeait pas grand-chose : les Girondines continuaient à dominer le match sans vraiment puiser dans leurs ressources (15-7, 18e ) pour le plus grand bonheur de leurs supporteurs. A la pause, la cause semblait déjà entendue (20-12) malgré un but de Ninon Pora.

Au retour des vestiaires, les Yussoises ne trouvaient toujours pas la solution (25-13, 37e ). Mais elles ne se décourageaient pas et ramenaient l’écart à -10 (26-16, 39e ) après des buts de Pora et Abdellahi. Mérignac reprenait sa marche en avant, avant que Léa Adams, Julie Sias, Entringer et Abdellahi ne fassent mouche pour ramener leur équipe (37-28, 57e ). Sans que cela ne change rien à l’affaire : Mérignac était largement supérieur samedi.

Source : R.L du 11 Septembre 2017

Powered by themekiller.com